Jeu libre ou dirigé ? Tout sur la pédagogie par le jeu

Jeu libre ou dirigé ? Tout sur la pédagogie par le jeu

Qu'est-ce que la pédagogie par le jeu ?

Le jeu est un élément absolument fondamental dans le développement de l’enfant. A tel point que les Nations Unies l’ont reconnu comme un droit spécifique de l’enfant (autre que les loisirs ou les activités récréatives). Le jeu est pour l’enfant une fenêtre sur le monde. Il permet sa croissance et favorise son apprentissage.

L’apprentissage par le jeu, comme on pouvait s’en douter, désigne tout simplement le fait d’apprendre tout en jouant ! Il ne désigne pas uniquement l’acquisition de savoirs précis grâce au jeu, mais aussi l’apprentissage d’aptitudes socio-émotionnelles essentielles au bon développement de l’enfant.

A travers le jeu, les enfants sont dans une posture active, source de motivation et de plaisir. Ils vivent une expérience physique, expérimentent des émotions qui favorisent l’engagement. L’enfant devient pleinement responsable de son savoir.

Les experts de l’apprentissage par le jeu ont distingué deux types de jeux, présentant chacun des bénéfices très différents pour les enfants.

Deux catégories de jeux pour deux fois plus de plaisir

Lorsque l’on parle de jeu, on fait le plus souvent référence soit au jeu libre, soit au jeu dirigé ou contraint. Dans le premier cas, l’enfant décide et dirige lui-même le jeu, quand le second intègre un certain degré d’encadrement et d’implication de l’éducateur. Ces deux types de jeux sont complémentaires et n’ont pas les mêmes bienfaits chez les enfants.

Le jeu libre

Le jeu libre est un jeu autodirigé : suivant sa propre motivation, l’enfant mène le tempo. Il choisit le moment pendant lequel il est libre d’explorer, d’imaginer, de créer, d’expérimenter dans le cadre qui lui est offert. L’idée est de faire confiance aux enfants pour répondre naturellement à leurs besoins d’apprentissage du moment.

Le jeu libre est loin d’être un grand n’importe quoi gratuit, inutile ou non constructif ! Il est essentiel pour que chaque enfant respire et s’invente un monde à lui sans autres limites que celles de son imagination.

Les bienfaits du jeu libre sur les enfants sont multiples, il permet de :

  • Améliorer leur motricité fine et globale : les enfants prennent le contrôle de leur corps.
  • Laisser libre cours à leur imagination.
  • Développer leur estime soi.
  • Développer leurs aptitudes de vie en société : les enfants qui jouent librement ensemble doivent s’adapter pour prendre en compte les désirs de chacun pour que le jeu continue. Il faut communiquer, négocier, se mettre d’accord.
  • Se libérer du stress et de l’anxiété.
  • Stimuler la créativité et développer la capacité de résolution de problèmes. En explorant leur environnement, les enfants se retrouvent confrontés à des difficultés. Ils doivent faire preuve de créativité pour trouver et tester les solutions adéquates.

C’est bien beau tout ça, mais il sert à quoi l’animateur ?

Encore bien souvent, les adultes sont désorientés et ont du mal à trouver leur place au sein de ce type de jeu. Ce serait bien dommage de penser que le rôle de l’animateur est uniquement de l’ordre de la garderie ou de la surveillance, bien au contraire.

En fonction de ce qu’il veut induire, l’animateur choisit l’espace dans lequel les enfants vont pouvoir évoluer. Cet environnement doit être le plus riche possible et le plus porteur d’émotions. Aussi, sa tâche est de penser l’évolution des espaces : l’environnement ne doit pas être figé, il faut proposer de faire évoluer le terrain de jeu au fil du temps afin de réserver toujours des surprises. Les enfants sont eux-mêmes impliqués dans ces choix d’évolution.

Enfin, l’animateur est à l’initiative en inscrivant ces parenthèses de jeu libre comme des activités autonomes à part entière. Le jeu libre n’est pas un “passe-temps” que l’on cale entre deux activités. Ces temps figurent dans le déroulé de la journée.

Jeu dirigé ou contraint

Le jeu contraint, lui, laisse une place plus importante à l’animateur ou l’adulte présent. Ce dernier vient poser un cadre, construire un imaginaire en partant d’une histoire afin d’accompagner les enfants dans la construction de représentations mentales. Il vient aussi mettre en place des règles qui s’appliquent à tous. L’enfant reste dans tous les cas maître de ses actions au sein de ce cadre.

Grâce au jeu contraint, les enfants sont embarqués tous ensemble dans un imaginaire commun, avec un but commun.

Le jeu contraint permet :

  • De construire des apprentissages à partir d’un vécu commun.
  • D’élaborer une culture commune et un esprit de groupe.
  • De travailler sur les récits du quotidien.

Notre approche aux Décliques

Aux Décliques, nous sommes convaincus que les deux types de jeux vont de pair. Le jeu dirigé alimente l’imagination des enfants et renforce l’esprit de groupe pour venir enrichir le jeu libre qui arrive juste après.

Ainsi, au cours de toutes nos escapades, se succèdent une phase de jeu collectif et dirigé et une phase de jeu libre. Le plus souvent, les jeux contraints que nous proposons sont des jeux coopératifs : ces jeux encouragent le travail en équipe, la pensée créative, la résolution de problèmes. Ils aident les enfants à prendre conscience que tout le monde peut gagner en s’appuyant sur les forces de chacun.

Nous sommes donc convaincus de l’importance que doit occuper le jeu dans la vie des enfants, mais nous sommes aussi convaincus que les bienfaits de ces jeux dépendent énormément de l’environnement dans lequel ils ont lieu.

Jouer, oui, mais en plein air et dans un environnement riche !

Un des aspects fondamentaux du jeu réside dans les interactions que les enfants vont avoir avec l’environnement. Il faut donc un environnement riche qui va les stimuler. Et quoi de plus riche que le monde extérieur, la nature ?

 Les escapades en plein air procurent de nombreux bienfaits aux enfants :

  • Les expériences sensorielles sont diversifiées.
  • Ils ont la possibilité d’être bruyants, turbulents et dynamiques.
  • Cela entraîne des défis physiques et des prises de risques mesurées.
  • Les surfaces brutes et inégales permettent d’améliorer leur sens de l’équilibre et la coordination.
  • Ils peuvent toucher et manipuler des éléments naturels et variés.

Vous l’aurez compris, il faut laisser les enfants jouer !

Et pas n’importe comment : la hausse des ventes de jouets commerciaux et les développements techniques de l’industrie du jouet ont entraîné des comportements passifs et sédentaires chez les enfants. C’est à nous, adultes, de dégager du temps dans leurs journées très chargées, et de leur fournir un environnement riche. Laissez les jouer dehors !

A propos des Décliques

Fini les écrans, les enfants se reconnectent à la nature ! Découvrez les forest schools des petits citadins avec Les Décliques. Une fois par semaine, les enfants de 6 à 11 ans vivent une escapade inoubliable dans le coin de verdure de leur quartier.

Intéressé.e par nos activités en plein air ?

Laissez-nous vos coordonnées et on vous recontacte

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Laisser un commentaire