Les forest schools au Royaume-Uni, une vraie institution

Les forest schools au Royaume-Uni, une vraie institution

De l’Angleterre au Japon, en passant par l’Allemagne, les forest schools ont le vent en poupe. Le concept a de quoi séduire : il s’agit de faire classe dehors, en plein-air, pour permettre aux enfants de renouer avec la nature. En Europe, la révolution verte a eu lieu en Scandinavie dans les années 1950. Depuis, la pédagogie par la nature a fait son petit bout de chemin et planté ses graines dans bien des esprits. Proches voisins des précurseurs danois, les Britanniques ont rapidement été conquis par les innombrables bienfaits des écoles de la forêt. Avec une association dédiée, des formations professionnalisantes et des principes fondateurs, la forest school au Royaume-Uni, c’est du sérieux !

La pédagogie par la nature, from Denmark to the UK

La forest school britannique prend ouvertement racine dans la pédagogie par la nature scandinave. Inspirée de la philosophie nordique de friluftstliv, qui se traduit par « la vie en plein-air », elle encourage fortement la pratique d’activités dans la nature pour les petits comme les plus grands. C’est en 1993 qu’un groupe d’étudiants en puériculture du Bridgwater College en fait la découverte lors d’un voyage d’étude au Danemark. Séduits par l’approche, ils l’importent à leur retour en Angleterre et créent leur propre forest school.

Les forest schools britanniques sont soutenues par les autorités locales

Depuis lors, le concept croît d’année en année et connaît aujourd’hui un essor fulgurant au Royaume-Uni. Tout d’abord à Oxfordshire et Worcestershire, puis à Shropshire, Norfolk ou encore Warwickshire, les autorités locales prodiguent volontiers des formations à la forest school. Les praticiens sont soutenus sur le terrain par les coordinateurs de la Forestry Commission through the Forest Education Initiative (FEI) en Angleterre, au Pays de Galle et en Ecosse. Au Royaume-Uni, un véritable réseau d’entraide est mis en place pour accompagner les créateurs de forest schools.

Le Royaume-Uni crée sa propre définition de la forest school

En 2002, à l’issue de la première conférence nationale entre pédagogues de la nature, une définition britannique de la forest school a été formulée. Il s’agit d’un « processus inspirant qui offre aux enfants, aux jeunes et aux adultes des opportunités régulières pour développer la confiance et l’estime de soi grâce à des expériences d’apprentissage pratiques dans un environnement boisé local ».

La Forest School Association, la référence en matière d’écoles de la forêt britanniques

Près d’une décennie plus tard, en 2012, la Forest School Association (FSA) voit le jour. Elle s’érige en garante de l’éthique des écoles de la forêt britanniques. La FSA canalise la floraison sauvage des structures en homogénéisant autant que possible ses méthodes pédagogiques, ses lieux de pratiques ainsi que les formations de ses praticiens. La naissance de cette association révèle un intérêt prononcé des Britanniques envers la pédagogie par la nature.

Parmi les quelques 600 écoles de la forêt auto-proclamées, seules 108 ont jusqu’alors obtenu la qualification de la FSA. À titre de comparaison, on en compte plus de 2000 en Allemagne et seulement une trentaine en France ! Face à l’émergence de centaines d’initiatives chaque année, la FSA rencontre des difficultés à effectuer un recensement régulier. La plupart de ces écoles de la forêt s’arrêtent en cours de route et n’obtiennent pas de reconnaissance officielle.

Lorsqu’elle est approuvée, une forest school est alors inscrite dans la base de données de la FSA. Il s’agit de l’unique moyen disponible à ce jour pour avoir la garantie qu’une forest school britannique se pratique dans les règles de l’art. Ces règles ont même fait l’objet d’une charte de bonne conduite déclinée en 6 principes.

Les 6 principes fondateurs de la Forest School britannique

Les principes éducatifs d’une forest school entendent retourner à l’essentiel, mais ils n’en sont pas moins régis par une éthique. En 2011, 6 principes ont été approuvés par la communauté britannique des écoles forestières. Chaque forest school officielle se doit d’en suivre les prérogatives aussi méticuleusement que possible, afin de perpétuer un modèle aux vertus reconnues.

1. La forest school est un processus à long-terme
Ce premier précepte érige la régularité en clé du succès de la pédagogie par la nature. En effet, le rythme des sorties en pleine nature doit être régulier afin de pouvoir progresser et ancrer ses bienfaits dans l’esprit des enfants. Ils ont ainsi le temps de s’adapter à un nouvel environnement, de s’y sentir familier et en sécurité, de développer leur sens de l’observation, leurs capacités physiques ainsi que des relations fortes avec leur groupe.

2. Une forest school prend place dans un environnement boisé naturel
La nature est par définition le pilier d’une école de la forêt. Le contact répété avec le monde du vivant permet à l’enfant de développer une relation saine et consciente avec son environnement, notamment grâce à une sensibilisation à l’écologie. De la présence de quelques arbres à l’immersion en pleine forêt, l’environnement naturel constitue le support d’exploration et de découverte idéal.

3. Les forest schools font la promotion d’un développement holistique
Une forest school possède une visée holistique, c’est-à-dire qu’elle a pour but de contribuer au développement global des enfants, dans ses aspects physiques, sociaux, cognitifs, linguistiques, émotionnels, sociaux et spirituels. Ainsi, les activités incitent à être aussi résilient que confiant, indépendant ou créatif. Les qualités acquises durant la forest school sont des enseignements utiles et applicables dans tous les pans de la vie de l’enfant, à l’école, à la maison, comme dans sa vie adulte.

4. La forest school offre aux apprenants l’opportunité de prendre des risques
La Forest School est conçue pour générer une motivation et un intérêt réels de la part des enfants. Ils gagnent en confiance en soi et en autonomie. Cette attitude positive permet de sortir de sa zone de confort, sans pour autant prendre des risques inutiles. Les activités sont adaptées à l’environnement et à l’âge des participants, toujours encadrées par le pédagogue.

5. Une forest school est dirigée par des praticiens qualifiés et consciencieux
La pédagogie en forest school britannique n’est pas prise à la légère. Ses praticiens doivent détenir une qualification de niveau 3, soit le niveau maximal de reconnaissance. La FSA est garante de ces qualifications, qu’il est possible de passer dans l’une des forest schools agréées. Des vérifications régulières des aptitudes du praticien sont réalisées, qui sont eux-mêmes des apprenants tout au long de leur parcours. Ce système de qualification proposé dans le système de formation britannique n’existe pas encore en France.

6. La forest school propose une méthode éducative centrée sur l’apprenant
Un processus coopératif est instauré, afin que l’enfant soit destinataire mais aussi acteur de la forest school. Le praticien s’adapte et crée des programmes sur-mesure intégrant un dialogue permanent. En ce sens, le jeu, le choix, l’observation et les retours critiques sont des éléments essentiels dans le développement de l’enfant en forest school. Ses besoins et ses envies sont au centre de l’apprentissage.

Si ces principes essentiels se retrouvent dans la majorité des forest schools à travers le monde, le Royaume-Uni se démarque par une volonté d’institutionnaliser le réseau de pédagogues par la nature. En créant un réseau fiable de praticiens, de formateurs et d’écoles de la forêt, le concept peut alors croître dans de meilleures conditions. Une source d’inspiration pour la France ?

Joana Durbaku

A propos des Décliques

Fini les écrans, les enfants se reconnectent à la nature ! Découvrez les forest schools des petits citadins avec Les Décliques. Une fois par semaine, les enfants de 6 à 11 ans vivent une escapade inoubliable dans le coin de verdure de leur quartier.

Intéressé.e par nos activités en plein air ?

Laissez-nous vos coordonnées et on vous recontacte

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Laisser un commentaire